De Théhillac à Redon

Tour de Bretagne [Étape n°77]

Voilà, c’est fini…

Je suis arrivé à Redon en début d’après-midi mais, grève de la SNCF oblige, le seul train restant pour Paris part à 19 heures. J’ai donc plusieurs heures devant moi pour finir de profiter de cette dernière journée. Après avoir visité la ville et passé un long moment à l’intérieur de l’Abbaye Saint-Sauveur, je me suis installé à la terrasse du petit café où j’écris ces lignes avec devant moi une bouteille de Breizh-Cola.

Il y a 4 ans presque jour pour jour, quelque part après le Mont-Saint-Michel, je buvais le premier Breizh-Cola de ce Tour de Bretagne. Entre les deux, il y a eu environ 1 827 kilomètres et 77 journées de marche. Beaucoup de belles journées, quelques-unes moins bonnes — et les plus récentes ne font pas partie des meilleures — plusieurs bivouacs splendides, quelques belles rencontres, de nombreux moments de solitude heureuse et de légèreté.

Je garde particulièrement en tête certains lieux, certaines sensations : le tour du Cap Fréhel, mon arrivée à Tréguier le jour de la Saint-Yves, les dénivelés de Saint-Jean-du-Doigt, le tour des trois Abers, mon bivouac à Crozon sur le sillon des Anglais, l’isolement de bout du monde du Cap Sizun, les neuf compères de Pont-Aven, le tour de Belle-île… Et de nombreux autres souvenirs gardés au frais dans mon carnet de route et parfois dans ce blog.

C’est déjà du passé. La vie continue. Je sirote mon soda en pensant à l’avenir et à mon futur long voyage à pied. Mais il est encore un peu trop tôt pour que j’en parle ici.

Licence Creative Commons    Lignes de Fuite - 2010