Livres lus en 2020


Des plus récemment lus aux plus anciens. En premier, ceux que je lis ou relis en ce moment. Quand elle existe, la note de lecture d’un livre ou l’article de blog qui y fait référence s’ouvre en cliquant sur la légende, qui s’affiche alors en doré.


Gianni Rodari — Favole al telefono
Gianni Rodari
Favole al telefono
Einaudi 1962

John Muir — Quinze cents kilomètres à pied à travers l'Amérique
John Muir
Quinze cents kilomètres à pied à travers l’Amérique
Corti 2017
(Publ. origin. 1916)

Arnaldur Indrinason — Dans l'ombre
Arnaldur Indrinason
Dans l’ombre
Points 2017
(Publ. origin. 2015)

Michael Connelly — En attendant le jour
Michael Connelly
En attendant le jour
Le Livre de poche
(Publ. origin. 2017)



Stephen King — L'Outsider
Stephen King
L’Outsider
Le Livre de poche
(Publ. origin. 2018)

Carlo Levi — Le Christ s'est arrêté à Eboli
Carlo Levi
Le Christ s’est arrêté à Eboli
Folio 2019
(Publ. origin. 1945)

Niccolò Ammaniti — Anna
Niccolò Ammaniti
Anna
Grasset 2016
(Publ. origin. 2015)

John Hegland — Dans la forêt
John Hegland
Dans la forêt
Gallmeister 2017
(Publ. origin. 1996)



Richard Matthiessen — Le Léopard des Neiges
Richard Matthiessen
Le Léopard
des Neiges
L’imaginaire Gallimard 2014
(Publ. origin. 1978)

Stephen King — Le Fléau
Stephen King
Le Fléau
Le Livre de Poche
(Publ. origin. 1978)

René Barjavel — Ravage
René Barjavel
Ravage
Le Livre de Poche
(Publ. origin. 1943)

Jacques de Saint Victor — Via Appia
Jacques
de Saint Victor

Via Appia
Équateurs 2019



Clara Arnaud — Au détour du Caucase
Clara Arnaud
Au détour du Caucase
Gaïa 2017

Nastassja Martin — Croire aux fauves
Nastassja Martin
Croire aux fauves
Verticales 2020

Paolo Rumiz — Pô, le roman d'un fleuve
Paolo Rumiz
Pô, le roman
d’un fleuve
Hoëbeke 2014
(Publ. origin. 2013)

Matthias Debureaux — De l'art d'ennuyer en racontant ses voyages
Matthias Debureaux
De l’art d’ennuyer en racontant
ses voyages
Allary 2015
(Publ. origin. 2005)








Licence Creative Commons    Lignes de Fuite - 2010