Rattrapé par le blog

Traversée Nord-Sud, étape n°22 : Maintenon -> Chartres (samedi 29 janvier 2011).
Vous pouvez aussi voir ici la liste de toutes les étapes de la Traversée Nord-Sud
.

Tampon de la gare de Chartres

Avec près de 600 kilomètres parcourus depuis mon départ de Bray-Dunes, c’est aujourd’hui ma vingt-deuxième journée de marche. Il y a plusieurs jours déjà qu’à Mantes-la-jolie j’ai traversé la Seine, et j’ai quitté hier les Yvelines et l’ Île-de-France pour entrer dans l’Eure-et-Loir et la région Centre. Ce soir, je serai à Chartres. Insensiblement, à pas de fourmi, ma progression vers le sud commence à devenir perceptible. Son tracé sur la carte de France devient un long ruban sinueux, et les souvenirs s’accumulent dans ma mémoire et sur ce blog.

Jusqu’à ces dernières étapes, j’avais toujours marché non seulement vers le sud, mais aussi en direction de mon fleuve, la Seine, et de ma ville, Paris. Je me rapprochais de chez moi. Pendant deux jours, j’ai même marché sur mes chemins habituels de promenade du Vexin français et du pays Mantois. Chartres n’est certes pas une ville du sud, et je suis seulement passé du nord de la France au sud de la Seine, mais chaque pas que je ferai désormais aura pour effet de m’éloigner un peu plus de mes bases arrières.

Les étapes les plus récentes n’ont été que des sauts de puce, des journées glanées ça et là pendant l’hiver, volées au travail et à la vie de tous les jours. La proximité de Paris les a rendues possibles : une heure de train et hop ! j’étais sur place. Ce ne sera plus le cas désormais, et tant mieux. Marcher pendant une journée ou deux, cela n’a rien à voir avec voyager à pied. C’est tout juste une façon de garder le contact avec la route. Trop peu de temps pour s’y retremper l’âme, trop longtemps pour qu’elle n’en souffre pas.

Philippe Lemonnier — Le voyage à pied
« Pourtant, il arrive que le sédentaire brise ses chaînes, s’échappe, s’évade et ose, comme le dit Michel Leiris, « au moins en un point quelconque, rompre le cercle dans lequel la prudence et le respect des usages l’enferment ». Cet homme en rupture qui s’éloigne sans faire de bruit pour bientôt disparaître au bout du chemin jusqu’à se fondre dans le paysage, c’est vous, c’est moi… C’est celui qui, sans se presser, oubliant hier sans se soucier de demain, (re)trouve rapidement ses marques, comme si remontait en lui, du plus profond des âges, ce rythme primordial qui est celui du pas de l’homme. »
Philippe Lemonnier — Le voyage à pied (Arthaud)

Une fois de plus, je vais ce soir regagner Paris par le train, où j’attendrai de pouvoir revenir à Chartres un jour, y reprendre la route là où je l’aurai laissée. Ce sera au printemps, en été, je ne sais pas encore. Ce que je sais c’est que ce sera à nouveau pour repartir vraiment en un voyage à pied, pour un long tronçon de chemin.

En attendant, puisque ce blog m’a rattrapé, il va rester quelque temps à Paris.

4 commentaires


  • Lignesbleues

    un peu triste tout cela, plus que 2 solutions : une arrivée rapide du printemps, ou un congé sabbatique ? ou une alternative dans les promenades parisiennes ?

    Mardi 8 mars 2011
    • Mais non, Lignes, ce n’est pas triste. Ce blog a existé avant la traversée nord-sud et va continuer pendant que celle-ci fait une pause. Je pense à des « regards d’ici » à Paris, en effet, et à des « visions d’ailleurs » aussi : je dois faire plusieurs voyages professionnels d’ici l’été. C’est d’ailleurs pourquoi je ne sais pas encore quand j’aurai la possibilité de repartir sur les chemins de France.

      Mardi 8 mars 2011
  • après Chartres? si vous partez vers Nogent le Rotrou il y a encore pas mal de trains pour faire une rando de week end et si vous passez dans le Perche, c’edst très sympa

    Mercredi 9 mars 2011
    • Nogent le Rotrou est un peu trop à l’ouest, mais je passerai à coup sûr à Illiers-Combray, histoire de faire un petit coucou à l’ami Marcel. Ensuite, la direction du sud passe par les environs de Châteaudun, Blois, Châteauroux… qui vivra verra.

      Vendredi 11 mars 2011

Laissez un commentaire :


Votre nom :*

Votre adresse mail (ne sera pas publiée) :*

L'adresse de votre site web :

Votre commentaire :*

Envoyer le commentaire

Licence Creative Commons    Lignes de Fuite - 2010